Lyon, France

 

Lyon est considérée comme l’une des principales « métropoles challengers » de Paris par 61% des investisseurs, soit +4 points par rapport à l’année dernière.

Le groupe EY (ex-Ernst and Young) publie dans son dernier baromètre de la France les résultats d’une enquête réalisée auprès de plus de 200 décideurs internationaux sur leur perception du site France et de ses dynamiques métropolitaines. Citée en premier par 46% des investisseurs (et 61% au total), Lyon devance très largement d’autres grandes villes françaises telles que Marseille (9%) ou Toulouse (5%). En d’autres termes, Lyon est perçue comme la ville la plus apte à rivaliser avec la capitale française.

La région Rhône-Alpes arrive en tête derrière l’Ile-de-France en termes d’implantation de fonctions stratégiques, avec 20% de projets de sièges sociaux contre 5% pour la région Midi-Pyrénées ou l’Alsace. A noter également qu’un tiers des projets de R&D sont implantés en région Rhône-Alpes ou en Provence-Alpes-Côte d’Azur, contre un quart « seulement » pour la région Ile-de-France.

Si la Métropole de Lyon attire tant, c’est qu’elle dispose d’ingrédients essentiels aux yeux des investisseursétrangers, révèle l’étude menée par EY : « un pôle universitaire de renommée internationale, des infrastructures de transports et de télécommunications de qualité, des parcs d’activité innovants ou encore un immobilier d’entreprise disponible et adapté ».

EY