Canuts_DSD_9101

 En se promenant à Lyon, il est possible de contempler de nombreux monuments, édifices et sites culturels connus. Parmi ceux-là, on peut trouver les murs peints, seulement ils ne se trouvent pas tous au même endroit et chacun raconte une partie différente de l’histoire de la ville.

Le mur des canuts

Le mur des canuts se trouve sur le boulevard des canuts dans le 4ème arrondissement de Lyon. Son origine remonte à l’année 1987 même s’il a été repris en 1997 et en 2002 pour la réhabilitation de la Croix-Rousse. En effet, des éléments ont été ajoutés pour faire référence aux canuts de manière plus prononcée (bobine de soie, métiers à tisser …), car jusque-là, la seule référence était la marionnette Guignol.

Ce trompe-l’œil représente environ 1 200m² de peinture, il s’agit d’ailleurs de la plus grande fresque d’Europe. De ce que l’on en sait, elle aurait requis près de 3 000 heures de travail et près de deux tonnes de peinture.

La fresque de la rose lyonnaise

Il s’agit de la dernière fresque réalisée à Lyon. Elle a été inaugurée le 20 juin 2011 et raconte l’histoire de la rose lyonnaise du 19ème siècle. C’est la « Société des Roses Anciennes en France » et la Cité de la Création qui ont permis la concrétisation de ce projet.

Le mur du cinéma

Le mur du cinéma se trouve dans la grande rue de la Guillotière dans le 7ème arrondissement de Lyon. Quand on sait que cette ville est le berceau du 7ème art grâce aux frères Lumière, il est normal d’y trouver une fresque en leur honneur. En l’occurrence, sur ces 500m² de peinture on peut voir les premiers films qui furent dévoilés ainsi que certains de ceux qui ont été réalisés à Lyon et qui font partie de son patrimoine culturel.

La fresque des Lyonnais

La fresque des Lyonnais se trouve à l’angle du quai Saint-Vincent et de la rue de la Martinière, dans le premier arrondissement de Lyon. Cette œuvre d’art nous permet de découvrir 30 personnages célèbres (St Exupéry, l’Abbé Pierre, Paul Bocuse, Ampère, les frères Lumière …) qui représentent près de 2 000 ans d’histoire. Plus on regarde vers le haut de l’œuvre, plus ces personnages sont anciens.Lyon 5 Mur peint Cour des Loges

Le mur des libraires ou la bibliothèque de la cité

Le mur des libraires se trouve à l’angle du quai de la pêcherie et de la rue de la Platière, dans le 1er arrondissement de Lyon. On peut y voir environ 500 références littéraires à des auteurs lyonnais de tout genre, il est même parfois possible de lire des extraits de leurs textes. Parmi ces écrivains on retrouve Jean Reverzy, Louise Labé, Rabelais, Voltaire ou encore Hubert Mingarelli.

Le mur de Gerland

Le mur de Gerland se trouve au 18 rue Pierre de Coubertin, dans le 7ème arrondissement de Lyon. Il se trouve près du stade du même nom et représente les éléments clés du quartier comme les grandes écoles, la halle Tony Garnier, ou encore des animaux de ferme liés à l’époque où il y avait encore un abattoir. On peut également y voir de nombreux souvenirs de la coupe du monde de 1998.

Le mur des transports en commun lyonnais

Le mur des transports en commun se trouve au 98 avenue Lacassagne, dans le 3ème arrondissement de Lyon. On peut y voir l’équivalent d’un siècle de transports en commun sur 7 tableaux de 840m². À travers ce siècle on découvre l’omnibus, le R.312, des voitures, avions, mais aussi des costumes ainsi que des personnages d’époque (Guignol et Gnafron)MurpeintJuliaBidault_400x600

La fresque de Montluc

La fresque de Montluc se trouve dans la rue Dauphiné, dans le 3ème arrondissement de Lyon. Elle n’aurait pas vu le jour sans l’aide de la Cité de la Création qui a décidé de financer une partie de ce projet en association avec l’établissement pénitencier de Montluc. On peut y voir représenter la figure de résistance lyonnaise, Jean Moulin, peint avec un style semblable à celui de Van Gogh. On peut également y voir inscrit : « Passant souviens toi, plus jamais ça ».

La fresque de Saint-Just

La fresque de Saint-Just se trouve au 9 rue des Macchabées, dans le 5ème arrondissement de Lyon. Cette fresque est particulière étant donné que, contrairement aux autres, il ne s’agit pas d’une peinture classique. En effet, l’artiste anonyme a utilisé de l’ocre et du brun végétal pour réaliser cette œuvre en 1550.

Le musée urbain de Tony Garnier

Le musée urbain de Tony Garnier se trouve au croisement du boulevard des États-Unis et de la rue des Serpollières, dans le 8ème arrondissement de Lyon. Ce musée urbain regroupe 24 fresques géantes qui atteignent jusqu’à 23m de hauteur et 10 de large. Ces fresques présentent la cité idéale du point de vue de Tony Garnier pour 20 d’entre elles. Ce sont, encore une fois, les artistes de la Cité de la Création en collaboration avec les habitants du quartier, qui ont réalisé ces fameuses fresques sur près de 5000m². Il aura fallu près de 10 années pour achever ce projet ambitieux et collaboratif.