OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les universités de Lyon 1 (Claude Bernard), Lyon 2 (Lumière) et Lyon 3 (Jean-Moulin) ne furent pas toujours les établissements d’enseignement supérieur que nous connaissons actuellement.

L’histoire

Lyon était une ville principalement marchande, c’est pourquoi contrairement aux autres villes elle n’a pas eu d’université avant le 19ème siècle. L’histoire raconte que la ville avait peur de voir sa population ne plus s’intéresser à l’industrie et au commerce si elle mettait en place un nouveau système éducatif.

On retiendra parmi les dates clés de la création des facultés :

  • En 1835 : la création de la Faculté de sciences
  • En 1838 : la création de la Faculté des lettres
  • En 1841 : la création de l’École préparatoire de médecine et de pharmacie
  • En 1874 : l’École de médecine et de pharmacie change pour devenir la Faculté mixte de médecine et pharmacie
  • En octobre 1875 : la création de la Faculté de droit

À ce moment-là, les facultés étaient encore gérées indépendamment les unes des autres.

C’est grâce à la loi Liard datant du 10 juillet 1896 que les Facultés lyonnaises se sont regroupées pour créer  l’université de Lyon. En parallèle, les bâtiments de la rive gauche du Rhône sont terminés et l’inauguration du Palais de l’université eu lieu le 1er mai 1896 par Félix Faure qui était alors le Président de la République.

Au début des années 1900, elle comptait déjà près de 64 professeurs titulaires, 5 adjoints, 32 agrégés ainsi que 2500 étudiants.

La loi Edgar Faure du 12 novembre 1968, sur l’orientation de l’enseignement supérieur, accorde aux universités une autonomie nouvelle. Suite à l’arrêté du 5 décembre 1969 émerge l’Université Lyon 2 qui contient les sections de lettres, de droit et des sciences humaines. Le mois de décembre de l’année suivante, l’Université Lyon 1 se voit créée et comprend les facultés de sciences, de pharmacie et de médecine. Enfin, le 26 juillet 1973 l’université Lyon 2 fut divisée pour permettre la création de l’université Lyon 3.

L’université Lyon 1

L’université Claude-Bernard Lyon 1 comporte plusieurs sites tels que Grange Blanche ou encore le Campus de la Doua à Villeurbanne. Tous les ans elle reçoit et encadre près de 40 000 étudiants à qui elle délivre plus de 8 000 diplômes, à l’aide de ses 2 700 enseignants chercheurs.

L’université Lyon 2

L’université Lumière Lyon 2 comprend le site sur les berges du Rhône ainsi que celui qui se trouve à Bron. L’université met à disposition des étudiants plus de 13 entités de formation différentes ainsi que 34 laboratoires de recherches et 641 enseignants chercheurs.

L’université Lyon 3

L’université Jean-Moulin Lyon 3 dispose de plusieurs sites, dont le plus connu se trouvant sur les berges du Rhône et la Manufacture des Tabacs. Elle reçoit tous les ans plus de 26 000 étudiants et leur met à disposition 18 unités de recherches.

De manière générale l’ensemble de ces universités proposent des formations dans les secteurs de la santé, des technologies, des sciences, des lettres, de l’économie, du droit, de la psychologie et des arts.

Pourquoi venir étudier dans la région lyonnaise ?

La région lyonnaise a des atouts pour attirer les étudiants qui souhaitent s’y installer. Elle offre un agréable cadre de vie et des services de qualité, tels que les transports en commun (Tramway, métro, Bus), ferroviaires (TER et TGV), aériens situés à proximité (Aéroport Lyon Saint Exupéry), pour les jeunes qui souhaitent se déplacer en France ou dans la région lyonnaise et Auvergne Rhône-Alpes.

Les associations étudiantes qui favorisent les échanges entre les étudiants français et étrangers. La ville de Lyon compte au total, plus de 15 associations dues à l’accueil des étudiants étrangers : association des étudiants de cultures africaines de Lyon, association des étudiants de Polynésie française d’Auvergne Rhône-Alpes, etc…
La métropole de Lyon est le 2e bassin d’emplois de France. Elle propose des opportunités professionnelles prestigieuses (stages, évolutions professionnelles) aux étudiants qui terminent leur cursus. Ce dynamisme s’explique par la présence de grandes entreprises comme Renault Trucks, Bayer SAS, Sanofi Pasteur.