industrie1

Lyon est une ville riche en ce qui concerne l’histoire de l’évolution industrielle. Au fur et à mesure des siècles, elle a su s’adapter et innover dans des domaines variés de l’industrie qui en font aujourd’hui son patrimoine, par exemple, la soierie et son commencement avec les canuts.

L’histoire du développement industriel lyonnais

L’histoire de l’industrie lyonnaise remonte jusqu’au IVème siècle avant J.C avec la convergence des savoir-faire magiques et des connaissances ésotériques liés au textile dont Lyon est alors la Capitale.

Par la suite au cours des 18 et 19ème siècle, la chimie devient alors une science et le développement des soieries lyonnaises s’impose comme une référence européenne. Par la suite les techniques de tissage et d’imprimerie se sont améliorées pour devenir plus précises et productives. Ainsi durant la première moitié du 19ème siècle l’agglomération devient un véritable territoire d’usage et d’innovation qui était fédéré par la Fabrique de soieries lyonnaises.

Pendant la Première Guerre mondiale, l’industrie lyonnaise a su s’inscrire dans la production industrielle de matériels de guerre, obus, petits équipements, et véhicules. Suite au conflit et au commencement de la révolution industrielle, l’agglomération se retrouve avec un phénomène de concentration des grandes usines dans le secteur périphérique Est de Lyon.

Durant le 20ème siècle de nombreux évènements furent déclencheurs de l’évolution de l’agglomération lyonnaise. En l’occurrence, le développement de l’industrialisation et la mécanisation des usines de chimie, de textile et de mécanique ont permis la création de nombreux partenariats entre ces secteurs d’activités dont sont nées des innovations.

Enfin, au 21ème siècle, les enjeux industriels sont différents. Désormais, les innovations sont orientées pour répondre aux enjeux du développement économique tout en respectant les problématiques des énergies propres et renouvelables qui s’inscrivent dans l’objectif des 2°C de la COP 21.