Resultats globaux 21

103 nouvelles implantations d’entreprises et 2160 emplois créés d’ici 3 ans : les résultats 2017 de l’Agence de Développement Economique de la Région Lyonnaise (Aderly) dépassent les objectifs fixés par ses mandants. L’objectif des 100/2000 (100 projets implantés pour 2000 emplois créés à 3 ans) est dépassé, et bien que le nombre d’implantations d’entreprises soit en légère baisse par rapport à 2016 (103 contre 110), le nombre d’emplois créés enregistre une augmentation de 6%. Sur les 103 implantées, 46% des entreprises sont à capitaux étrangers, et 50% des emplois créés sont liés à celles-ci.

L’attractivité de la région lyonnaise à l’international se confirme

L’Aderly enregistre cette année une hausse significative d’implantations provenant de l’étranger. 47 entreprises en tout, contre 36 en 2016, dont plus de la moitié viennent de l’extérieur de l’Europe. C’est le fruit d’un travail mené sur le long terme et d’une très forte mobilisation de la part des équipes de l’Aderly. 55 missions de prospection ont été effectuées uniquement à l’international.

Evolution des emplois 2013-2017

Evolution des emplois de 2013 à 2017

Parmi les projets implantés, 8 viennent des Etats-Unis, ce qui place à nouveau le pays comme premier investisseur dans la région lyonnaise. L’entreprise Arthrex (secteur médical) a ainsi transféré son siège social à Saint-Didier-au-Mont-d’Or et prévoit la création de 90 emplois d’ici 3 ans. On recense également 4 entreprises japonaises et 3 canadiennes parmi les implantées du grand international. Du côté de l’Europe, on compte 23 implantations, avec l’Allemagne et le Royaume-Uni comme premiers investisseurs européens de la région. On notera d’ailleurs que sur les 2160 emplois créés, 1085 proviennent d’entreprises à capitaux étrangers, contre 1075 provenant d’entreprises françaises.

Le numérique et l’industrie, secteurs phares de cette année 2017

Repartition par filliere_Nbre d_emplois_crees

Nombre d’emplois créés répartis par filières

Les entreprises du secteur du numérique sont conquises par la région lyonnaise, puisque 37 des 103 implantées viennent de ce secteur, et vont créer 830 emplois, représentant la plus grande proportion des implantations. Le secteur de l’industrie, quant à lui, compte 15 nouvelles entreprises, créant ainsi 333 emplois à 3 ans, ce qui est plus que ce qui était escompté. Avec une activité industrielle de mieux en mieux représentée, la région lyonnaise a bon espoir de devenir la capitale française de l’industrie du futur. Une prospection adaptée avec des experts pour chaque filière génère des résultats plus que positifs. C’est ainsi que LEM TECH France, spécialisée dans les capteurs de tension et de courant, a choisi d’installer un centre de recherche et développement à Saint-Priest. L’industrie devient donc un marqueur du territoire en positionnant Lyon comme un pôle de l’innovation et de la haute technologie.

Concernant les secteurs d’excellence, l’Aderly a accompagné 13 entreprises dans le secteur des sciences de la vie et 8 dans le domaine des cleantechnologies. L’entreprise japonaise Kosé, du domaine des sciences de la vie, a notamment installé une plateforme de tests de ses produits cosmétiques, qui est la première à voir le jour hors de l’archipel.

2017, défi relevé

Dans le contexte politique national de la première moitié de 2017, l’Aderly a relevé le défi de promouvoir la région lyonnaise et d’en renforcer l’attractivité. C’est le résultat d’un travail conjoint avec ses partenaires que sont la Métropole de Lyon, la Métropole de Saint-Étienne et la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne.

Pour cette nouvelle année, l’objectif de l’Aderly est de maintenir, voire même d’améliorer, la part des implantations étrangères dans la région lyonnaise. Pour cela, la prospection sera renforcée sur des nouveaux segments stratégiques tels que l’industrie 4.0, l’assurance ou la cybersécurité, afin d’avoir une approche ciblée et gagner en efficacité.

Découvrez l’ensemble des résultats de l’Aderly dans notre rapport d’activité 2017