Carte-parcours

Une délégation lyonnaise, conduite par David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, et Georges Képénékian, maire de Lyon, était en mission en Chine du 1er au 9 mai. La mission se déroulait entre Guangzhou, Hangzhou, Pékin et Shanghai, afin de « pérenniser les nombreux partenariats politiques, économiques, universitaires et culturels ». C’est aussi l’occasion de célébrer le 30e anniversaire du jumelage entre Lyon et Guangzhou, dans la province de Canton. L’Aderly y est aussi présente sur le volet « partenariat économique ».

Une histoire de soie

Les relations entre Lyon et la Chine remontent à l’époque de la soie. Au 16ème siècle, Lyon, alors capitale de l’imprimerie et de la soie, deviendra un vecteur prépondérant de diffusion de la culture chinoise en France, mais aussi en Europe. Au 19ème siècle, les liens commerciaux entre la Chine et Lyon se renforcent, grâce à de nombreuses missions commerciales de négociants lyonnais. En 1921, l’Institut Franco-Chinois est créé sous le patronage de l’Université de Lyon, afin de permettre aux chinois de suivre des études supérieures à Lyon, pour devenir cadres et ensuite retourner en Chine. En 1988, un accord entre Lyon et Guangzhou est conclu, portant sur le développement des relations d’affaires, des échanges universitaires et de la collaboration sur les techniques urbaines. Les relations Lyon-Chine ont été ininterrompues depuis l’époque des « routes de la soie », et se renforcent encore aujourd’hui.

Des relations commerciales toujours plus fortes

Le cœur de cette visite en Chine était la consolidation des relations économiques entre la Chine et Lyon. Des représentants de l’Aderly, dont Jean-Charles Foddis, Directeur Exécutif, et des représentants de la CCI Lyon Métropole faisaient partie de la délégation. L’objectif : rencontrer des entreprises chinoises innovantes de la province de Canton, telles que WeChat, géant de la messagerie instantanée en Chine, ou Ehang, start-up montante spécialisée dans les drones-taxi. Un séminaire donné par Cathay Capital a également permis d’identifier les opportunités d’investissements avec la Chine.

 WeChat  Ehang  Opportunités d'investissements à Cathay capital

La délégation a également rencontré Sunmi, une entreprise spécialisée dans les terminaux de paiement professionnels, et il a été annoncée qu’elle ouvrirait un bureau de représentation européen à Lyon, et pourrait même ouvrir un centre logistique d’ici 2020 ou 2021. C’est un succès pour la délégation.

Xiaomi Sunmi - RDV business

Sur le parcours, une visite chez ChemChina, le conglomérat qui a investi dans les unités de production d’Elkem Silicones (anciennement Bluestar Silicones), et qui devrait investir 100 millions d’euros de plus d’ici 2020 afin de renforcer le centre de recherche et les capacités de production du site lyonnais.

Des partenariats universitaires

La délégation s’est également rendue à Shanghai, où se trouvent deux écoles majeures lyonnaises : l’INSA Lyon et l’EMLyon. Des liens forts unissent  la Chine à l’INSA, où dès 1979, des étudiants chinois sont venus étudier sur le campus lyonnais pour leur thèse de doctorat. Aujourd’hui, l’INSA Lyon est très active pour former des partenariats avec des universités chinoises, notamment pour proposer des doubles diplômes ou pour inviter des lycéens à venir faire leurs études à l’école pendant 5 ans.

Quant à l’EMLyon, l’école vient d’ouvrir un nouveau campus à Shanghai, co-fondée avec l’East China Normal University : l’Asia Europe Business School (AEBS). Pour l’occasion, les étudiants chinois étaient conviés à une présentation de Lyon et un temps d’échange était organisé entre la délégation et les étudiants. Actuellement, 320 étudiants chinois étudient sur le campus lyonnais. En tout, ce sont 5 000 étudiants chinois qui étudient dans les universités de Lyon-Saint-Etienne.

 A l'EMLyon Shanghai  EMLyon Shanghai  EMLyon Shanghai-2

Enfin, les représentants lyonnais se sont rendus au campus bioMérieux, qui représente l’excellence et l’essence de la ville de Lyon, également à Shanghai. Un accord tripartite entre l’entreprise, les Hospices Civils de Lyon et les Autorités de Santé de Shanghai a été renouvelé, et permet ainsi à des professionnels de santé de Shanghai de venir se spécialiser à Lyon.

Accord BioMérieux

Aménagements urbains : futur terrain d’entente entre Lyon et la Chine

Les perspectives de collaboration sont nombreuses entre Lyon et la Chine dans ce domaine. Lyon, leader des smart cities françaises, a visité le centre de R&D Smart City de Huawei à Pékin lors de la mission. A cette occasion, des discussions sur des possibles projets communs ont été entamées. La délégation a aussi pu visiter la Pujiang Line, 1ère ligne de train automatique sans conducteur de Shanghai.

De plus, dans le contexte de l’année franco-chinoise de la transition écologique, la délégation préparait l’édition 2018 de Pollutec, salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement, où la Chine sera à l’honneur. Le Nouvel Institut Franco-Chinois préparait également le forum « Ville d’une ère nouvelle » qui aura lieu à Lyon en novembre.

Enfin, à Pékin, la délégation a rencontré les représentants de la French Tech.

La culture au cœur de l’histoire des relations Lyon-Chine

Les 30 ans de jumelage entre la province de Canton et Lyon  ont été et seront  marqués par des événements majeurs : Guangzhou a accueilli la finale Asie-Pacifique des Bocuse d’Or, avec un jury d’une dizaine de chefs lyonnais, avant la grande finale des Bocuse d’Or qui aura lieu lors du SIRHA 2019 ; cette année, le Sun Trip, parcours de vélo valorisant les nouvelles mobilités (le parcours se fait en vélo marchant à l’énergie solaire), reliera Lyon à Canton. La délégation a également été reçue sur ces deux événements.

Les Bocuses d'Or

Une visite du Musée National de la Soie était incontournable pour la délégation, étant donné le passé riche du pays et de Lyon, anciennement capitale de la soie. Lors du passage à Shanghai, les participants à la mission ont assisté à l’inauguration d’une exposition mise en place par le Nouvel Institut Franco-chinois : « La belle relation entre Lyon et la Chine », au sein de l’université de Tongji.