Vue-Lyon-par-Confluence-Lyon-credits-Balloide

Premier quartier durable français labellisé WWF, le quartier  de Lyon  Confluence poursuit son développement entre construction, qualité de vie et transition énergétique. Pour répondre à ces enjeux, le quartier évolue en permanence tout en expérimentant les dispositifs urbains de demain.

Du logement à l’intégration technologique, des évolutions constantes

Logement et technologie sont au cœur de Confluence. Bouygues Immobilier a créé SOLLYS, qui combine activité, participation, santé & bien-être des résidents. Ses bâtiments accueilleront son Habitat Collaboratif, onze logements aux espaces communs co-conçus par les résidents  (tous les logements de Confluence intégrant par ailleurs progressivement la domotique et son pilotage à distance).

Au-delà du logement, l’intégration du plan climat se fait via la technologie. Labellisée French Tech depuis novembre 2014, 2e pôle numérique de France, la  Métropole de Lyon héberge près de 860 entreprises et poursuit sa politique. Lyon Confluence accueillera en outre H7  (lieu totem de Lyon French Tech), nouvel incubateur de start-up du numérique, dès avril 2019.

La politique urbaine de Lyon Confluence consolide ainsi l’existant tout en le faisant évoluer. Mais si le quartier a fait de Lyon la première smart city de France, c’est aussi par ses expérimentations multiples.

confluence-après

Expérimenter la smart city de demain

Le quartier teste actuellement trois projets, qui cherchent à articuler confort urbain et transition énergétique, au sein d’une gestion connectée et optimisée. L’idée : faire de Confluence un écosystème résilient, performant, soucieux de l’humain et de l’environnement.

Le projet européen   «   Smarter Together  » développe une production énergétique en milieu urbain, la mobilité électrique, et la rénovation thermique des bâtiments. Il déploie notamment des plateformes des données énergétiques gérées par les villes, et un réseau de chaleur urbain chauffant le quartier.

Cela, à l’image de l’îlot B2 avec Ydeal Confluence d’EDF et OGIC qui testent l’autoconsommation collective, sur un modèle de type copropriété : l’énergie est produite et partagée entre les consommateurs, sur cinq bâtiments combinant logements, commerces, crèche et résidence étudiante sur 12 000 m2.

Ces nouveaux dispositifs sont mis en pratique autrement chez Eurêka Confluence, prix d’innovation 2017, qui entend renforcer le confort de vie. Un opérateur global de service urbain y gère notamment le triptyque e-santé & bien-être, services de proximité, et énergie & ressources locales. Des expérimentations amenées à évoluer à leur tour et à en côtoyer de nouvelles.