Lyon depuis chartreux 2005©Muriel ChauletVille de Lyon

Avec 323 projets industriels (implantations ou extensions d’usines) réalisés par des investisseurs étrangers en 2017 sur le territoire (+52% en un an), la France est le pays le plus attractif d’Europe, selon le dernier baromètre EY. Elle devance ainsi le Royaume-Uni (216 projets), second pays du classement et l’Allemagne (126 projets) qui complète le top 5 derrière la Turquie (3ème) et la Russie (4ème). Ces 323 projets ont généré la création de 10 211 emplois en 2017.

Un coût du travail élevé mais compétitif

Outre ses capacités d’innovation, les investisseurs étrangers reconnaissent les efforts réalisés par la France en termes de fiscalité pour alléger le coût du travail. Le coût horaire moyen de la main d’œuvre dans l’industrie est désormais de 38,8 euros en France, contre 40,2 euros en Allemagne. « Le coût du travail reste un très gros sujet en France, appuie Marc Lhermitte, associé EY responsable du baromètre annuel sur l’attractivité. De manière générale, les handicaps historiques de la France s’atténuent mais restent bien dans le viseur des investisseurs. »

L’attractivité globale de la France

La France tire son épingle du jeu pour les projets industriels, mais elle reste 3ème derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne pour l’ensemble des projets d’investissements étrangers en 2017. Elle est cependant en nette progression (1 019 projets contre 779 en 2016 soit + 31%). Le premier atout cité par 38% des dirigeants interrogés reste la capacité d’innovation et de recherche que possède la France.

A souligner que Paris est la métropole européenne la plus attractive pour les investisseurs étrangers devant Londres (+ 10 points en un an), et que Lyon est de loin la métropole française la plus attractive après Paris (pour plus de 50 % des patrons interviewés – voir graphique ci-dessous).

Attractivité