Biennale_Internationale_Design_Saint-Etienne_2015

« Me-You-Nous ; créons un terrain d’entente » : cette année, la 11ème édition de la biennale de Design se déroulera du jeudi 21 mars au lundi 22 avril et souhaite promouvoir la « création d’avenirs communs », d’après Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole. Avec plus de 250 000 visiteurs attendus sur 10 000m² d’expositions, cette édition cherche avant tout à rassembler le public et rayonne bien au-delà de la métropole.

Avec son panel d’intervenants de choix, l’événement se veut être un lieu d’échanges et de rencontres exceptionnel. Cette année, la commissaire principale de l’événement sera Lisa White, Franco-américaine à la tête de l’un des plus grands cabinets de veille des tendances à Londres. De nombreux designers chinois et internationaux seront également présents aux côtés d’intellectuels tels que Cynthia Fleury, enseignante-chercheur en philosophie politique et psychanalyste, François Jullien, philosophe, helléniste et sinologue ou encore Michel Lussault, géographe et directeur de l’École Urbaine de Lyon. Enfin, John Maeda, Américain et pionnier du design numérique, présentera le 21 mars en exclusivité mondiale son rapport Design in Tech 2019.

La Chine, invitée d’honneur

La métropole de Saint-Étienne, labellisée French Tech et membre du réseau des villes créatives design UNESCO, sera pendant la Biennale « la porte du design chinois » et visera à « ouvrir la discussion avec une population de près de 1,4 milliard de personnes ». Le Chinois Fan Zhe sera notamment commissaire de l’exposition « Equi-libre », un panorama de la situation actuelle du design chinois mais aussi de ses perspectives d’avenir, avec la participation de quatre villes créatives UNESCO (Shangaï, Beijing, Shenzhen et Wuhan) qui présenteront une vision du futur impliquant le design chinois.

Pour fêter sa vingtième année, la Biennale cherche amener le public à « regarder au-delà de nos propres limites afin de prendre en compte et comprendre nos voisins, qui ont leur propre vision du monde » ; une ligne directrice ouverte et novatrice visant à placer Saint-Étienne au centre d’un événement qui s’annonce dynamique et fédérateur.

maxresdefault