sciences de la vie

Les sciences de la vie sont une des filières d’excellence de la région lyonnaise. Elles rassemblent l’application et le développement des principes scientifiques et des technologies de pointe dans le domaine de la santé, et couvrent un large ensemble de secteurs dont ceux de la pharma biotech, des technologies médicales ou encore de la dermocosmétologie. Retour sur quelques avancées qui ont marqué ce début d’année 2019.

Docariv

Docariv, la plateforme pour désengorger les urgences, remporte un franc succès

Créée par des médecins lyonnais, la plateforme Docariv a été lancée il y a tout juste un an, avant d’être réellement activée en septembre 2018. Son principe ? Désengorger les urgences en proposant un service «  d’urgences à domicile  ». En quelques clics, et gratuitement, le malade peut demander à voir un médecin qui le rappellera rapidement et lui donnera un horaire précis de passage. Si besoin, le patient pourra prendre un RDV pour des soins complémentaires dans la demi-journée suivante grâce à un réseau de partenaires. D’après Michael Loeb, anesthésiste-réanimateur à l’origine de l’idée : «  près de la moitié des patients qui se rendent aux urgences n’ont rien à y faire  ». Depuis son lancement, la plateforme séduit le public  : en 6 mois, le nombre de patients est passé de 2  000 à plus de 25  000 et celui des praticiens a doublé pour atteindre la cinquantaine. Le service, unique en France, est désormais disponible dans 15 communes de l’agglomération lyonnaise dont Tassin, Ecully, les villages des Mont d’Or ou encore Sainte-Foy-lès-Lyon, Oullins, Bron, La Mulatière et Saint-Fons.

Llogo nha start-up lyonnaise NH TherAGuIX s’associe à Sanofi pour produire une nouvelle nanoparticule

Créée en 2015 par deux chercheurs, NH TherAGuIX est une start-up française basée à Lyon. Elle est à l’origine de la découverte de AGuIX, une nanoparticule innovante utilisée en oncologie, plus particulièrement dans le traitement des tumeurs solides par radiothérapie. Elle permettrait d’augmenter la survie des patients atteints de cancer ainsi que leur qualité de vie lorsqu‘elle est combiné à la radiothérapie. « Nous sommes fiers et heureux de ce partenariat avec Sanofi, qui permettra tout d’abord la production à plus large échelle de lots pour les essais cliniques, puis, nous l’espérons, la production de lots commerciaux. C’est une avancée majeure dans le développement de l’entreprise » a annoncé Géraldine Le Duc, CEO de NH TherAguix. Grâce à cet accord, NH TherAGuIX pourra profiter de l’expérience et du savoir-faire de Sanofi dans le domaine de la production de principes actifs pharmaceutiques. La start-up a également annoncé récemment une levée de fonds de 13 millions d’euros pour contribuer au financement du projet. Les premiers lots cliniques sont attendus pour l’automne 2019.

Inauguration du prototype d’un scanner révolutionnaire   scanner

Le scanner est la méthode d’imagerie la plus pratiquée au monde mais elle ne permet que la création d’images en noir et blanc. Cela pourrait bientôt changer grâce au prototype d’un nouvel appareil inauguré fin avril au Groupement hospitalier Est  à Lyon-Bron. Il offre une résolution cinq fois meilleure, avec des images en couleurs, ce qui notamment de mieux distinguer les tumeurs des tissus sains. Le nouveau scanner aurait également des avantages pour les patients, puisqu’il conduirait à une réduction de l’exposition aux rayons X et aux doses de produits de contraste pouvant être mal tolérés, tout en réduisant les risques d’erreur de diagnostic. Les appareils pourraient «  raisonnablement  » arriver sur le marché dans les 5 ans à venir, selon le Pr Philippe Douek de l’Université Claude-Bernard Lyon 1, l’un des porteurs du projet. Une première mondiale qui représente une avancée considérable pour la médecine.

Une multiplication de projets

→   Lyon accueillera en 2022 le plus grand centre de R&D mondial du géant de la chimie Solvay. Le groupe travaille notamment depuis plusieurs années sur le développement d’une nouvelle génération de tensio-actifs à base d’huiles végétales.

→   Lactips, entreprise fondée en 2014 à Saint-Etienne, affirme avoir créé  « le plastique le plus vert de la planète« . Il est soluble, 100% bio sourcé, 100% biodégradable   et fait à partir de caséine de lait, surplus de la fabrication des produits laitiers.  Lactips est en train de finaliser l’achat d’un terrain dans la vallée du Giers pour construire une usine sept fois plus grande.

 →  Depuis 2011, Novasep,   industriel sous-traitant d’actifs pharmaceutiques, développe une   division d’élite spécialisée dans l’ingénierie des procédés pour la chimie biosourcée. L’entreprise, basée à   Saint-Maurice-de-Beynost, à notamment   aidé les chinois Huakang et Sunpaper à produire  du xylose à partir de rafles de maïs ou de bois.


Les chiffres clés des sciences de la vie en région lyonnaise

  • 72 500 emplois
  • 2 100 établissements employeurs
  • 1,3 milliard d’euros levés par les membres du pôle de compétitivité Lyonbiopôle depuis 2013
  • N°1 mondial au niveau des vaccins humains (Sanofi), des produits vétérinaires (Bohringer Ingelheim) et des diagnostics bactériologies (bioMérieux)
  • 6 800 professeurs et chercheurs
  • 168 laboratoires publics