Volotea_logo

La compagnie aérienne low cost espagnole Volotea poursuit sa croissance et renforce son partenariat  avec Vinci en implantant une nouvelle base à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry, qui lui permettra de proposer de nouvelles destinations au cours de l’année 2020.

Volotea ouvre une nouvelle base pour ses avions

Vinci a noué un nouveau partenariat avec la compagnie aérienne espagnole Volotea pour implanter une base à l’aéroport de  Lyon-Saint Exupéry. Il s’agira de sa sixième sur le territoire français, et de sa quatrième avec Vinci, après Nantes et les deux villes portugaises de Faro et Porto. Cette nouvelle base sera opérationnelle au printemps 2020. Depuis son arrivée à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry, en avril 2018, l’entreprise y propose 9 destinations, pour un total de 130 000 sièges. Les quatre premières furent Palerme en Sicile et Cagliari en Sardaigne, Palma à Majorque et Alicante en Espagne ; les quatre suivantes, ouvertes courant 2019, étaient Valence, Prague en République tchèque, Split et Dubrovnik en Croatie. À partir du 18 octobre 2019, la neuvième destination proposée sera Venise, dans l’attente de nouvelles liaisons prévues au travers de sa base en 2020, notamment vers d’autres villes européennes.

Volotea vise en effet à devenir, selon ses propres termes, « la compagnie aérienne des capitales européennes  ». Selon ses chiffres, l’entreprise low cost dessert 13 pays – 12 européens et le Maroc –, appuyée par treize bases et une flotte de 36 avions constituée de Boeing 717 et Airbus A319. En 2019, Volotea a déclaré avoir ouvert « 41 nouvelles destinations pour desservir un total de 319 lignes, connectant plus de 80 capitales régionales européennes, via des vols directs ». Son directeur des ventes, Pierfrancesco Carino, exposait pour sa part que l’ouverture de la nouvelle base à Lyon-Saint Exupéry permettrait à Volotea « de créer de nouvelles lignes mais aussi d’améliorer les fréquences et d’élargir les saisons ». Par la même occasion, la France deviendra son premier lieu d’implantation, devant l’Italie et ses cinq bases.

Un partenariat gagnant-gagnant

L’aéroport de Lyon Saint-Exupéry est le deuxième aéroport régional français pour l’aviation commerciale. Ses 48 compagnies aériennes desservent 131 destinations, et Vinci y a ouvert 52 nouvelles lignes depuis 2016. En 2018, elles ont assuré 110 566 mouvements d’avions pour 11 millions de passagers, soit +7,4% par rapport à 2017, +27% sur trois ans, +43% entre 2009 et 2018. En juillet 2019, cette hausse avait été portée à +8,6% depuis le début de l’année. Côté services, Vinci a notamment implémenté, en première mondiale, un robot-voiturier avec la start-up Stanley Robotics. Sur le plan environnemental, l’aéroport a obtenu, en 2017, la certification ACA 3+ pour sa neutralité carbone aeroport mauve 2(une diminution de 35% des émissions de CO2 par passager depuis 2013), délivré par l’Airports Council International (ACI) Europe. Le même organisme a attribué à Lyon Saint-Exupéry le Prix du Meilleur Aéroport européen 2019 en se fondant sur l’ensemble de ces critères, de quoi inciter Volotea à renforcer son partenariat de longue date avec Vinci.

Ce partenariat est gagnant-gagnant. Après sept ans d’existence, Volotea, qui opère 65% de lignes sans concurrence, a passé le cap des 25 millions de passagers en juillet 2019. En 2018, son résultat d’exploitation connut une hausse de 63%, tandis que son chiffre d’affaires a crû de 29% pour la même année. En 2018, son taux de remplissage dépassait les 93% (+7,7%), pour un total de 53 400 vols (+20%) et 6,57 millions de passagers transportés (+36%) contre 4,82 millions en 2017. Pour l’année 2019, les statistiques de l’implantation de Volotea à Lyon sont du même ordre quant au taux de remplissage : 93% de janvier à août, et jusqu’à 95% de juin à août. Avec en complément un taux de recommandation avoisinant les 84%, une augmentation de sa capacité de 177% et certaines destinations comme Alicante et Cagliari exclusivement proposées par la compagnie espagnole, Volotea représente également une opportunité pour la notoriété de Vinci et de l’aéroport lyonnais dont il est concessionnaire.