L’accélérateur lyonnais Axeleo, 1er investissement du Fonds French Tech

 

Axeleo, accélérateur de start-up implanté à Lyon, est le premier dispositif à recevoir un investissement du Fonds French Tech Accélération.

Créé à Lyon en 2013, Axeleo est un accélérateur de start-up numériques BtoB. Il s’appuie sur l’expertise d’une équipe de professionnels et sur le soutien de 40 entrepreneurs. Axeleo a la particularité d’accompagner de jeunes entreprises déjà opérationnelles (de 3 à 4 ans en moyenne), alors que la majorité des incubateurs et accélérateurs concentrent leurs efforts sur les start-up en amorçage. En plus d’apporter une aide financière (sous forme d’investissement), Axeleo accompagne ces structures pendant 18 mois dans le cadre d’un programme d’accélération personnalisé. L’équipe d’Axeleo se donne pour missions de structurer l’offre de l’entreprise, de faciliter sa mise en réseau ou encore de l’aider à lever des fonds.

L’accélérateur accompagne aujourd’hui 9 start-up : Tellmeplus, Forcity, Biboard, Tilkee, Perfect Memory, Trencube, Linksoft, Tsar Software et Freemo.

Impulsée par l’Etat en 2013, la French Tech est une initiative visant à favoriser la création et le développement de start-up numériques en France. Dans le cadre de ce dispositif, un fonds d’investissement de 200 millions d’euros a été constitué par Bpifrance. Ce fonds va servir à cofinancer des accélérateurs de start-up privés. Axeleo représente la première opération de ce dispositif. Grâce au Fonds French Tech et à l’investissement de 15 nouveaux entrepreneurs, l’accélérateur lyonnais vient de lever 2,3 millions d’euros.

Cette priorité donnée à Axeleo vient mettre en lumière le dynamisme de l’écosystème numérique lyonnais ainsi que sa forte culture entrepreneuriale. Labellisée Métropole French Tech en novembre 2014, Lyon va se doter prochainement d’une association Lyon French Tech, spécialement dédiée à la promotion de sa filière numérique.

Les chiffres de Lyon French Tech

  • 7000 entreprises
  • 42 000 emplois
  • 5 accélérateurs de startups
  • 8 incubateurs
  • 7 espaces de coworking
  • 3 pôles de compétitivités et 3 clusters à dominante numérique
  • 3 fablabs
  • 1 living lab


© 2020