Lancement du 1er réseau international des villes de la soie « SilkCities » à Lyon

Le festival de la soie a réuni du 21 au 24 novembre les différents acteurs du secteur de la soie au Palais de la Bourse de Lyon. Cette édition de« Silk in Lyon », outre sa dimension économique, a été l’occasion de lancer le premier réseau international des villes de la soie.

Une perspective économique et touristique

Le salon « Silk in Lyon » a réuni à nouveau un ensemble d’acteurs de la filière industrielle et culturelle autour d’un projet commun : la valorisation économique et patrimoniale du secteur de la soie. « Silk in Lyon » a ainsi mis la soie à l’honneur pendant 4 jours, en organisant notamment la rencontre entre professionnels et grand public, le partage des savoir-faire ainsi qu’une riche programmation culturelle dotée  d’une dimension internationale. En plus des 140 professionnels présents, Silk in Lyon a mis l’accent sur la culture japonaise avec Kyoto comme ville d’honneur.

En encourageant la transmission, l’innovation et la valorisation de la soierie lyonnaise sous ses différentes facettes, « Silk in Lyon » entend stimuler le secteur sur le plan économique et touristique. Le public a ainsi pu découvrir l’ensemble de la création soyeuse, qu’il s’agisse de grandes marques, d’artisans ou de créateurs. Fait notable, la soie s’inscrit dans la dynamique écologique qui caractérise les évolutions actuelles de la société ; Virginie Varenne, directrice de la Maison des Canuts – vitrine historique de la soierie lyonnaise – rappelle ainsi que « la soie est la matière textile à la plus faible empreinte carbone », et que « les teintures françaises sont respectueuses de l’environnement. Avec Silk in Lyon, nous sommes sur des textiles mode qui respectent la planète mais aussi les conditions de travail dans l’entreprise. »

Ouverture sur l’international

 Mais cette édition  du festival de la soie a surtout été marquée par le lancement du premier réseau international des villes de la Soie. Baptisé  SilkCities, cette charte associe la Métropole de Lyon, la ville de Kyoto, invitée d’honneur du festival, mais également Valencia en Espagne, Curitiba et Londrina au Brésil, ou encore Hangzhou, bassin historique de la soie en Chine. Pour Xavier Épingle, le président d’Intersoie France qui regroupe tous les acteurs de la soie, « la création de ce réseau international a pour but de servir le secteur dans sa globalité, notamment dans les défis auxquels il doit faire face. »



© 2020