Les fintechs se développent en région lyonnaise !

L’expression « Fintech » provient de l’alliance des mots « Finance » et « Technology ». De la même manière que les « Biotechs » pour le secteur de la santé, les fintechs sont des start-ups ou jeunes entreprises innovantes qui évoluent dans les secteurs du numérique, du mobile et de l’intelligence artificielle afin de créer une offre de services financiers efficace et moins chère.

Le cabinet KPMG (réseau international de cabinets d’audit et de conseil) estime que les fintechs sont devenues grand public à partir de 2015 grâce à l’augmentation conséquente des montants investis dans les start-ups de ce secteur pour atteindre un total de 47 milliards de dollars cette année-là.

Que ce soit dans la gestion de l’épargne, les prêts, les financements ou encore le paiement en ligne, les fintechs se développent dans une grande variété de domaines liés à la finance numérique.

La Métropole de Lyon ne fait pas exception en ce qui concerne le développement de l’usage des nouvelles technologies dans le secteur financier. Récemment, deux fintechs ont fait parler d’elles en région lyonnaise, il s’agit de Swikly et Sogexia.

Swikly : une solution 100% en ligne pour les acomptes et les cautions

logo-swikly-2

Swikly propose une solution numérique pour sécuriser les types de réservations qui nécessitent un acompte ou bien une caution. Elle a été créée par Shaun Wourm et Xavier Rouhaud afin de créer un service simple, fiable et rapide à utiliser par les professionnels de l’hôtellerie- restauration et de la location de matériel qui ont régulièrement des problèmes avec les annulations et subissent parfois des pertes de revenus.

Afin de lancer Swikly, la fintech a commencé dans les locaux de l’incubateur de Volvo, Créalab. Par la suite, elle a évolué en collaboration avec Pulsalys, l’accélérateur d’innovation à Villeurbanne, qui lui a permis de créer de nouvelles relations professionnelles avec entre autres Rhône-Alpes-Tourisme et la Fédération nationale des Tiers de confiance. Plus récemment, Swikly a continué son parcours au sein de l’incubateur de la Caisse d’Épargne, ce qui lui a permis d’obtenir une référence de confiance pour développer son portefeuille client.

La fintech lyonnaise n’a pas perdu de temps et a déjà déployé son service pour segment outdoor en Inde et compte le déployer également en Espagne ou en Argentine en fonction des opportunités qui se présenteront.

Sogexia : l’intermédiaire numérique en services de paiement

Sogexia a lancé en 2010 un service bancaire 100% numérique sans condition et totalement transparent sur les frais. Un peu plus d’un an après son lancement, elle arborait déjà un portefeuille de 100 000 clients. Sogexia se présente comme la première fintech française considérée comme un opérateur de services de paiement et de monnaie électronique.

Ouverte à tous, elle s’adresse aussi bien à des particuliers, à des professionnels ou à des institutions. Elle propose une inscription simplifiée et rapide qui permet à l’utilisateur d’avoir accès à un compte en ligne disponible sur ordinateur ou mobile. Il permet d’encaisser, retirer de l’argent, réaliser des virements ou recevoir des prélèvements. Aucun découvert n’est autorisé cependant. Parmi ses clients, on retrouve de grands noms tels que Renault, Johnson & Johnson, et NRJ.

Sogexia n’exerce pas seulement en France, elle propose également une gamme de solutions innovantes à l’international. Même si la fintech propose des services et solutions bancaires, elle n’est pas pour autant une banque, mais bien un intermédiaire en services de paiement. Cette activité est autorisée par l’ORIAS (registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance) et supervisée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution de la Banque de France.



© 2020