Lyon : l’évolution des principaux quartiers de la métropole

Lyon est la 10ème ville la plus attractive en Europe et la 1ère en France en termes de qualité de vie (The Economist, 2017), notamment grâce aux quartiers de la Part-Dieu, Gerland, Carré de Soie et Confluence.

Part-Dieu : le quartier d’affaires de Lyon

Part-Dieu est un quartier symbolique de la Métropole de Lyon situé dans le 3ème arrondissement. Le paysage architectural a commencé à se développer au début des années 1960, sur un terrain débarrassé de sa caserne. Le quartier a évolué rapidement en développant son offre d’immobilier d’entreprise. Ce sont des banques, des assurances et des entreprises financières qui ont pris place dans ce quartier en premier.

La construction de nombreuses infrastructures dont le centre commercial de la Part-Dieu, et le développement de l’offre de transports et la gare Part-Dieu, première gare de correspondance européenne, et qui devrait accueillir le double de voyageurs d’ici 2030, ont fait de ce quartier le second centre-ville de Lyon, un pôle multimodal et économique reconnu et le second quartier tertiaire français.

Depuis 2010, le développement du quartier s’articule autour du projet urbain de réaménagement de la Part-Dieu qui s’appuie sur son histoire, son patrimoine et ses grandes zones d’activité. Les travaux sont prévus jusqu’à 2030 avec 2,5 milliards d’euros investis. Le projet de réaménagement comprend également la restructuration de la gare, avec pour ambition d’accueillir le double de voyageurs.

Actuellement, le quartier accueille plus de 2 500 entreprises avec 56 000 emplois, et plus de 13 000 logements. À l’issue du projet de réaménagement, 30 hectares supplémentaires d’espaces publics nouveaux ou réaménagés verront le jour, ainsi que 2 200 logements et 4 000 habitants supplémentaires. La Part-Dieu prévoit également une augmentation de 40 000 emplois grâce aux 650 000m² de bureaux qui seront ajoutés au quartier.

 part-dieu-avant  PartDieu-Rhône-Express-Credits-Balloide-Photo

Gerland : le quartier mixte, entre sciences et tertiaire

Gerland-Biodistrict

Gerland est un des plus grands quartiers de la Métropole de Lyon avec 700 hectares et 30 000 habitants. Il se trouve dans le 7ème arrondissement de Lyon. À l’origine, il s’agissait d’une zone marécageuse qui a commencé à se développer à partir de 1800. Le quartier se divise en deux zones : le sud, qui abrite le Biodistrict, pôle majeur du domaine des sciences de la vie, et le nord, avec majoritairement des activités tertiaires.

Depuis 2002, le quartier de Gerland bénéficie d’un projet urbain partenarial organisé autour de l’importance du développement durable par les secteurs privés et publics. Le projet devrait permettre à Gerland de s’affirmer comme un quartier de vie proposant des logements, des commerces, des services et des transports en commun grâce au renforcement des pôles économiques et scientifiques.

Gerland accueille actuellement 2 300 entreprises avec 30 000 emplois, dont 5 000, dans le domaine High Tech, ainsi que 3 650 étudiants et 2 750 chercheurs répartis sur les 700 hectares du territoire. D’ici 2020, le quartier compte accueillir 10 000 habitants supplémentaires grâce à de nouveaux logements. On verra également de nouveaux lieux publics, dont une crèche et des espaces verts, se développer sur l’ensemble du quartier.

Enfin, 100 000 m² d’immeubles d’entreprises sont en construction et 200 000 de plus sont désormais en projet afin de proposer de nouvelles offres aux entreprises à la recherche de locaux pour s’implanter.

Carré de Soie : de quartier industriel à pôle tertiaire

DSC_6868

Situé entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin, le Carré de Soie comprend 500 hectares de territoires. A l’origine, il s’agit d’un quartier industriel surtout représenté par ses usines textiles qui traitaient la soie. En 2004, un projet de rénovation a permis à Carré de Soie de s’ouvrir sur le secteur tertiaire en proposant de nouvelles offres d’immobilier d’entreprises.

Le secteur de Carré de Soie propose des atouts majeurs aux entreprises comme aux résidents, avec un pôle de transports en commun attractif, un pôle commercial et de loisirs, un emplacement stratégique à proximité de l’aéroport et de la gare Part-Dieu et du Grand parc de Miribel. Actuellement, il accueille 16 000 habitants, 900 entreprises avec près de 14 300 postes.

Le développement du Carré de Soie repose sur un projet urbain qui comprend des opérations d’aménagement et de renouvellement sur 4 zones principales réparties entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin.

Le programme d’aménagement prévu prendra fin en 2030 avec la création de 5 000 logements pour 6 500 personnes, et 8 000 salariés dont 2 000 m² ont déjà été mis en place. De plus, la création de 200 000 m² de bureaux à proximité du pôle de transport permettra à des TPE et PME de venir s’implanter sur la zone. Des entreprises telles qu’Adecco et Alstom Transport ont déjà pris place dans les nouveaux bâtiments.

Confluence : le quartier innovant, berceau d’expérimentations

Le quartier de Confluence se trouve au sud de Lyon et tient son nom de sa position où le Rhône et la Saône se rejoignent. À l’origine, le quartier exerçait des activités majoritairement industrielles et logistiques jusqu’à ce qu’elles disparaissent peu à peu au fur et à mesure des années. Ce n’est qu’en 1995 qu’un projet de reconversion de la Confluence a été mis en place pour optimiser les 150 hectares de terrains exploitables. Depuis, le quartier ne cesse de se développer, et les travaux sont toujours en cours. Le projet initial prévoyait la mise en place de logements, de bureaux, d’un centre commercial, d’un bassin nautique et d’un musée. Certains bâtiments ont d’ailleurs reçu un label de la part de la fondation WWF confirmant l’orientation écologique du développement de ce quartier.

Le projet du centre commercial de Confluence a été initié en 2001 et les travaux ont commencé fin 2007 pour ouvrir ses portes en avril 2012. En face du siège de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le centre commercial comprend 53 000 m² de surface. On y trouve à ce jour 106 commerces, 12 restaurants, un cinéma, 1 500 places de stationnement, et un hôtel de 150 chambres. En 2016, le centre commercial accueillait 9,2 millions de personnes. D’un autre côté, le Musée des Confluences (histoire naturelle, anthropologie) a ouvert ses portes en 2015 et accueille désormais plus de 68 000 visiteurs mensuels.

Le projet de reconversion du quartier Confluence est loin d’être fini. Il permettra la création de 4 989 logements, 100 000 m² de locaux tertiaires et 7 000 m² de locaux commerciaux et d’activités. Au total, le projet comprend un programme de construction de 1 000 000 m². Confluence accueille déjà 860 entreprises pour 15 000 emplois, et 10 000 habitants. En 2025, les habitants devraient être plus nombreux et atteindre 16 000.

 Photothèque Aderly_Copyright www.b-rob.com-91  confluence-après

 

 



© 2020