Saint-Etienne : la Cité du Design et l’Esadse s’ancrent encore davantage au territoire

La Cité du Design de Saint-Etienne et l’Esadse (Ecole supérieure art et design de Saint-Etienne) ont chacune exprimé leur volonté de consolider davantage leur présence et leurs actions sur le territoire stéphanois. Leur objectif commun : consolider les bases pour pouvoir continuer à s’ouvrir sur l’extérieur.

Du côté de la Cité du Design

La période estivale a été rythmée par l’organisation d’ateliers découverte pour 170 enfants du territoire. « Dans la culture, il faut faire ses preuves autour de soi. […] Nous sommes donc allés dans les centres sociaux, avec sept déplacements hors les murs. C’est quelque chose que nous organiserons désormais régulièrement », explique Thierry Mandon, directeur de la Cité.

Du 3 octobre au 22 novembre, la Cité du Design accueillera aux côtés du Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole, la Biennale des jeunes artistes. Créée par Artpress, revue d’art contemporain, l’Esadse et le MAMC, cette première édition intitulée « Après l’école » réunit 36 artistes récemment diplômés des écoles supérieures d’art françaises.

L’occasion également de rappeler que la Biennale Design 2021, qui se tiendra du 28 avril jusqu’au 22 août, aura pour thématique « Bifurcations, choisir l’essentiel », ou comment le design peut accompagner le changement. Pour cette nouvelle édition, un nouveau lieu d’exposition ouvrira dans le quartier Carnot afin de proposer une vitrine pour le design en proximité du centre-ville de Saint-Etienne.

L’Esadse renforce son offre de formations

Quant à l’Esadse, sa rentrée est marquée par l’arrivée d’un nouveau directeur, Eric Jourdan, mais aussi par la création d’un nouveau Master Design politiques publiques. Mis en place en partenariat avec l’Institut d’études politiques de Lyon, ce master est le premier au niveau national dans le domaine. Il devrait conduire les futurs professionnels à intégrer des postes de design managers dans les collectivités publiques.

Un Master Territoire est également en cours de conception pour la rentrée 2021. Cette formation continue sera directement en lien avec les entreprises du bassin industriel stéphanois. L’école mènera une enquête pour connaître les aspirations des acteurs de son territoire proche. « Nous sommes le deuxième bassin industriel français. Il faut que l’on fasse le lien entre le design et l’industrie. Nous avons tous les ingrédients pour créer un outil au service des entreprises, dans le sens de l’orientation professionnelle », souligne Eric Jourdan.

La direction a néanmoins fait le constat qu’à la rentrée de septembre 2020, peu d’élèves ligériens sont parmi les 350 étudiants de l’école. Elle a donc pour projet d’ouvrir une classe préparatoire à dimension sociale au cœur de l’école, toujours dans cette même volonté de renforcer le lien entre l’école et le territoire.



© 2020