[Revue de Presse] Saint-Étienne Métropole, un territoire dynamique en plein développement

La métropole de Saint-Étienne   est la deuxième agglomération de la Région Auvergne – Rhône-Alpes. Avec ses 53 communes, ses 20 000 entreprises implantées et ses nombreux secteurs d’excellence dont l’optique, les technologies médicales ou encore le design, c’est un territoire qui offre de nombreuses opportunités d’implantation.

Des entreprises en pleine croissance

La métropole de Saint-Étienne est riche de nombreuses entreprises qui profitent de l’attractivité du territoire pour se développer et prospérer. Voici quelques exemples de leur croissance pour l’année 2018-2019.FOCAL

Le groupe international SNF, plus grand fabricant de polyacrylamide au monde, est basé à Andrézieux-Bouthéon et a récemment annoncé la création d’une cinquantaine d’emplois hautement qualifiés dans le secteur de la recherche ainsi que plus de 150 emplois pour son usine à Gravelines.  Lire plus

MPM, spécialiste de la maintenance et de la reconstruction de machines-outils, a intégré le groupe breton Samsic, et promis «  un triplement du chiffre d’affaires de leur société et un recrutement d’une centaine de personnes d’ici trois ans, pour en faire la référence française  ».   Lire plus

Dans le domaine de l’industrie, le fabricant d’enceintes hi-fi Focal poursuit son chemin vers le haut de gamme et a annoncé la relocalisation d’une partie de sa production, et investit 500 000 euros dans un nouvel outil industriel qui s’implantera sur le siège stéphanois.  Lire plus

Le leader européen Haulotte, spécialisé dans la fabrication de nacelles élévatrices,  a choisi la métropole de Saint-Étienne pour se développer et a construit son nouveau siège social    à Lorette. Une implantation qui représente un  investissement de 17 millions d’euros et la création d’une cinquantaine d’emplois supplémentaires.   Lire plus

Un territoire qui s’investit pour l’ESS

FABCantine

Aujourd’hui, 4 emplois sur 10 sur Saint-Étienne métropole appartiennent à l’économie sociale et solidaire (ESS), soit un total de 21 000 salariés sans compter les associations. D’après Armand Rosenberg, Président de la CRESS Aura, la métropole chercher à «  créer des entreprises de façon différente  ». Zoom sur quelques-unes de ces initiatives responsables.   

Le restaurant La FABuleuse Cantine est engagé pour la lutte contre le gaspillage alimentaire et propose chaque jour son menu «  Super Waste  », composé des invendus des commerces et producteurs locaux. A l’occasion de la Biennale Design, la formule sera étend ue au concept global  : uniquement des plats composés d’invendus, un mobilier à base de matériaux recyclés et des assiettes fabriqués avec des déchets de fabrication.   Lire plus

Le traiteur Ethic-Table œuvre pour l’insertion, en permettant à ses employés de trouver un emploi grâce à des CDD d’insertion de 2 ans au terme desquelles ils sont employables ou peuvent choisir d’intégrer une formation. Le tout en privilégiant le circuit court, le fait-maison et les produits de qualité Lire plus

Le 1er avril, le supermarché coopératif La Fourmilière ouvrira ses portes dans le quartier de Bellevue à Saint-Étienne et proposera des produits bio et locaux. Plus qu’un supermarché, il a la vocation d’être un véritable lieu de vie, entièrement géré par les coopérateurs, qui devraient être au nombre de 600 d’ici la fin de l’année 2019.   Lire plus

Focus sur 3 start-up stéphanoises à la pointe de l’innovation

Saint-Étienne Métropole consacre près de 12 millions d’euros à l’innovation et soutient le développement des start-up avec plusieurs dispositifs d’accompagnement. Ainsi, plus de 50 start-up sont accompagnées par la Métropole chaque année dont plus d’une dizaine à l’international.   pectus-saint-etienne

Meal Canteen, l’application anti-gaspillage est en train de s’imposer rapidement et a pour objectif de conquérir l’Europe. Il s’agit d’un «  self virtuel  » qui permet de commander la veille son déjeuner du lendemain, évitant ainsi le gaspillage et permettant aux entreprises et établissements de faire de grosses économies.

Nov’in, start-up stéphanoise spécialisée dans la conception d’objets connectés, s’est associée à l’entreprise Canne Fayet pour lancer la première canne de marche connectée  : la «  Smartcane  ». Déjà primée aux Innovations Awards de Las Vegas en 2017, elle intègre des capteurs de mouvements et permet de géolocaliser l’utilisateur et d’envoyer des alertes aux aidants en cas de chute.

Enfin, la start-up Imope, développée au sein des mines de Saint-Etienne, a récemment remporté le challenge Data City à Paris. Spécialisée dans l’accompagnement des collectivités et des entreprises dans leurs projets de Smart City et de transition énergétique, le système analyse la typologie énergétique des bâtiments, pour proposer ensuite des actions de rénovation adaptées à chacun.



© 2020