Saint-Étienne reçoit le label de l’Unesco « ville inclusive et durable »

Neuf ans après avoir reçu le label Unesco « ville créative de design », Saint-Étienne s’est vue remettre par la prestigieuse organisation internationale le label « ville inclusive et durable », qui récompense les initiatives portées  par la municipalité stéphanoise en matière de lutte contre le racisme, l’homophobie, et  les autres discriminations

Le fruit d’initiatives multiples de la part de la ville

Avec ce second label Unesco « ville inclusive et durable », Saint-Étienne rejoint le cercle des 15 villes françaises incluant Bordeaux, Dunkerque, Lyon, Paris, Metz, Nancy et Strasbourg, ainsi qu’un réseau européen engagé contre les discriminations rassemblant 23 pays. Le maire de Saint-Étienne rappelle que la candidature à l’obtention de ce label avait été suggérée à la ville par l’Unesco elle-même ; plusieurs initiatives de la préfecture ligérienne en matière d’inclusion avaient interpellé l’organisation, à l’image de la manifestation « une ville en partage », le déroulement des semaines de l’égalité, le recours aux clauses d’insertion dans les marchés publics, la mise en place de conseils consultatifs (jeunesse, seniors, résidents étrangers, vie associative etc.), le forum de la démocratie locale, les crèches à vocation d’insertion professionnelle ou encore le soutien aux associations luttant contre les discriminations. Des mesures qui rejoignent « les prises de position de la ville pour l’accueil des réfugiés ou la lutte contre les discriminations LGBT », comme le souligne l’adjoint aux affaires culturelles de la ville. saint étienne

Un engagement dans la durée pour Saint-Étienne

Pour le maire de Saint-Étienne, ce label « ville inclusive et durable » reflète l’identité stéphanoise : « de la même façon que pour le label Unesco ville créative de design, celui-ci affiche immédiatement ce qu’est Saint-Étienne et véhicule une image positive à travers le monde » déclare-t-il, faisant référence aux politiques de lutte contre la discrimination conduites par la ville. Mais rejoindre la coalition internationale des villes inclusives et durables lancée par l’Unesco en 2004 implique pour Saint-Étienne la poursuite des initiatives grâce auxquelles le label lui a été attribué ; la ville a ainsi dû répondre au cahier des charges édité par l’ECCAR (Coalition européenne des Villes Contre le Racisme) contenant 10 mesures clefs, parmi lesquelles la mise en place d’un réseau de monitoring et de vigilance contre le racisme, le soutien aux victimes de racisme, la promotion des pratiques équitables…



© 2020