Vertex Machines-Outils (VMO) s’implante sur le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

Vertex Machines-Outils (VMO) est une entreprise spécialisée dans le domaine de l’électronique industrielle. Fin 2015, la société s’est installée sur le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (PIPA), à proximité de Lyon, afin de développer une nouvelle activité : la commercialisation et la rénovation électrique de machines-outils de marque Pentamac. Un projet qui découle du partenariat signé entre Vertex et Pentamac sur le salon Industrie Lyon.

Avec l’arrivée des technologies LED et LCD, Vertex a choisi comme stratégie de commercialiser une solution de mise à niveau des écrans industriels devenant obsolètes. Cette expertise du remplacement d’écran pousse l’entreprise à se diversifier pour concevoir et développer ses propres PCs industriels. Portée par le succès rencontré avec ses clients, Vertex a choisi de lancer une ligne de production pour équiper des machines neuves de ses solutions innovantes. Avec son implantation sur le PIPA, VMO est dorénavant capable de proposer ses machines en vente directe et sans délai de production pour répondre aux besoins urgents des PME.

Vertex Machines-Outils a choisi le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain pour la création de sa nouvelle entité, notamment pour sa situation géographique idéale, qui lui permet de se rapprocher de ses clients industriels et de développer son expertise sur l’ensemble du bassin rhônalpin et des régions limitrophes.

VMO a investi 500 k€ dans la construction d’un bâtiment 300 m², qui accueille pour le moment une équipe de 2 personnes, qui sera renforcée courant 2016 par l’arrivée d’un technicien confirmé itinérant.

«Etre présent dans l’Ain, 1er département industriel de France, proche de Lyon, la 2ème plus importante place financière et scientifique de France, au cœur de l’Europe, et connecté aux principales villes mondiales grâce à un réseau complet d’infrastructures (air, route, fer) est définitivement un atout pour notre développement régional et à l’international », insiste Pascal Authier.



© 2020