Au niveau national comme régional, il est possible de souscrire à une ou plusieurs aides financières pour le lancement de votre entreprise.

Vous êtes anciennement chômeur et avez décidé de créer une entreprise : l’Aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (ACCRE) vous exonère partiellement des charges sociales pour une durée d’un an. Chômeur, vous pouvez également prétendre à une aide de Pôle Emploi qui se pose sous deux formes : soit on vous verse un capital, soit on maintient vos allocations.

Vous êtes une personne handicapée qui crée son entreprise et possède au moins 50 % du capital : l’Agefiph gère un fond pour l’insertion professionnelle et prend en charge les coûts liés à votre handicap.

Vous ouvrez un commerce : vous pouvez bénéficier des aides du Fisac.

Chaque cas étant différent, les possibilités d’aides sont nombreuses et adaptées, selon certaines conditions. Pour plus d’informations, consultez le site les-aides.fr qui dépend de la Chambre de commerce et d’industrie.

Ces aides peuvent se présenter sous diverses formes : subvention, prêt, garantie, exonération de cotisation ou encore crédit solidaire.

En tant que start-up,  vous avez également droit à des avantages fiscaux en matière de prêt.  Rejoindre un incubateur vous permet de gagner en crédibilité, certains accordent des prêts d’honneur à leurs jeunes pousses. Il existe aussi des bourses, comme la Bourse FrenchTech et des concours récompensant les start-ups gagnantes, tels que le Big Booster à Lyon.

L’Aderly accompagne tous types d’entreprises (hors commerces) dans leurs projets d’implantation, des PME aux grands groupes, et dans des secteurs d’activité tels que les cleantechnologies, l’industrie, les sciences de la vie, le tertiaire, les TIC, l’éco-construction, le design ou encore les smart city.

bouton projet