Symbole de la « smart city » lyonnaise et 1er quartier WWF français, Confluence s’impose comme cœur du digital local. D’ici 2021, c’est un tout nouvel espace connecté et écologique qui devrait voir le jour.

Reconverti entièrement, le quartier intelligent de la Confluence ne cesse de s’agrandir. Avec ses bâtiments design, il développe déjà une petite notoriété. Le cube orange, siège du groupe Cardinal et immeuble de bureaux dont certains sont encore vacants, trône majestueusement sur le quai Rambaud. A 500m, un autre parallélogramme aux allures de citron vert accueille le siège d’Euronews.

Un centre mixte en forme d’éco-quartier verra le jour d’ici 3 à 4 ans. Séparé en 3 espaces, le projet comprend à la fois des immeubles de bureau, des logements et des commerces, le tout disponible à la réservation. L’îlot A2 Nord, résidentiel, abritera des bâtiments 100% personnalisables aérés par des jardins et toits-terrasses communautaires et collectifs.

L’îlot A1 Nord, quant à lui, sera consacré au tertiaire avec la création d’un campus partagé. Un programme innovant dans la veine des nouvelles méthodes de travail employées par les startups et les compagnies modernes. Toits-terrasses et espaces partagés auront pour but d’améliorer le quotidien des salariés.

Confluence est déjà pionnier d’innovation pour la France, et même l’Europe. Fin 2016 était inauguré Hikari, l’îlot lumière conçu par l’architecte japonais Kengo Kuma. Ensemble mixte mêlant bureaux, commerces et logements, ce sont 12 800m² d’architecture bioclimatique qui réussissent un exploit à l’échelle européenne. Car la particularité d’Hikari, c’est d’être le premier îlot d’Europe à énergie positive. Plusieurs centaines de m² de bureaux sont encore disponibles à la location dans cet espace unique dont s’inspireront les futures constructions du quartier.

De nombreux immeubles dans cette veine proposent des bureaux disponibles à la location, comme Ynfluence, sur le Cours Charlemagne.