Part-Dieu

Lyon Part-Dieu représente le deuxième pôle tertiaire français (derrière Paris La Défense) avec 1 000 000 m² de bureaux, abritant l’un des premiers centres commerciaux européens de centre-ville ainsi qu’un pôle multimodal de premier plan. L’ambitieux Lyon Part-Dieu est un modèle en matière de qualité des aménagements, de mixité et d’innovation urbaine.

Avec une offre de transports performante permettant de rallier aussi bien le local que le national et l’international, le quartier est en constante mutation pour atteindre une place de choix dans l’offre européenne et internationale. Participant pleinement à la construction de la skyline lyonnaise, les projets immobiliers correspondent à l’implantation de centres de décisions supérieurs et stratégiques, tels qu’Orange, la SNCF, BPCE-Caisse d’Épargne.

Secteurs moteurs : Infrastructures et services urbains, Ingénierie et services numériques, Affaires.

Des équipements culturels majeurs : l’Auditorium, la bibliothèque, les halles Paul Bocuse…

  • Chiffres Clés
  • À moins de 10 minutes de la Presqu’Ile en transports collectifs, voiture et vélo
  • À 30 minutes de l’Aéroport international de Lyon Saint-Exupéry par le RhônExpress,
  • 120 000 voyageurs et jusqu’à 150 TGV / jour
  • 2 500 entreprises (Affaires, Assurance, Conseil, Ingénierie, Services et infrastructures numériques, Energie, Transports & Mobilités, Construction) et 50 000 emplois
  • 1 150 000 m² de bureaux
  • 650 000 m² de bureaux supplémentaires à horizon 2030 dont 200 000 m² de bureaux neufs ou intégralement réhabilités mis sur le marché d’ici 2020 IGH et non IGH

Les projets de développement  

La Part-Dieu a été conçue dans les années 60 par l’architecte Charles Delfante. Avec l’implantation de la gare TGV en 1983, ce quartier est devenu le moteur de la croissance et du développement économique de l’agglomération lyonnaise.

Aujourd’hui, ce poumon économique de la métropole fait l’objet d’un total renouveau et le Grand Lyon a souhaité   donner une nouvelle dimension à ce hub métropolitain dans sa globalité.

Objectif : renforcer son rayonnement européen et international tout en le rendant plus agréable à vivre pour ses usagers. Plus qu’un projet d’urbanisme, la Part-Dieu se positionne comme un laboratoire urbain intégrant les multiples fonctions, usages et services de la ville de demain.

PartDieu8-2Tours-Credits-Balloide-Photo

Le développement de l’offre tertiaire

Aujourd’hui, la Part-Dieu compte 1 million de m² de bureaux.  L’objectif est d’atteindre rapidement 1,5 million de m² afin d’assurer une visibilité internationale à Lyon  et son agglomération, en pariant sur la verticalité et l’intensité urbaine.

Après la tour Oxygène, d’autres tours doivent voir le jour prochainement, dont la Two-Lyon en 2022. D’ici quelques années, c’est une véritable skyline qui va se profiler dans le paysage lyonnais. L’ambition affichée est de poursuivre la dynamique d’implantations d’entreprises et d’attractivité d’investissements internationaux.

Lyon Part-Dieu poursuit son également son développement pour devenir l’un des quartiers européens référents pour les activités de pilotage et conception des nouveaux systèmes industriels, énergétiques, urbains et d’infrastructures.

Un nouveau quartier à vivre

Tout en restant un pôle économique compétitif, la Part-Dieu veut aussi devenir un quartier plus facile et plus agréable à vivre avec la création d’espaces végétalisés, de rues plus adaptées aux modes doux, de promenades piétonnes…

Cela concerne les résidents des 3 500 logements déjà présents à  la Part-Dieu, mais aussi l’accueil de nouveaux habitants, qui pourront s’installer dans 2 500 nouveaux logements, conçus dans des espaces de qualité et agréables à vivre.

Le projet

Aujourd’hui :

  • 1 150 000 m² de bureaux sur 177 hectares 50 000 m² de demande placée par an, soit 18 % de la demande placée de la Métropole de Lyon
  • 56 000 emplois dans 2 500 entreprises et administrations
  • 500 000 déplacements par jour
  • Une gare de dimension européenne : 130 000 voyageurs/jour et jusqu’ à 150 TGV/jour
  • 2 000 chambres d’hôtel
  • Offre de 50 à 50 000 m², IGH et non IGH
  • Prix de 120 à 320€/m²/HT/HC
  • De nombreuses entreprises telles que Bouygues, Icade, EDF, Dalkia, Caisse d’Epargne, Intitek, Orange, E&Y, XPO Logistics, Keolis, SNCF, Egis, Artelia, AXA ou encore April.

À l’horizon 2030 :

  • Une offre immobilière tertiaire neuve ou réhabilitée portée à 1 650 000 m² 500 000 m² de bureaux supplémentaires
  • Une offre de bureaux flexible de 50 à 50 000 m²
  • Une nouvelle offre de logements remarquables et diversifiés (2 000 logements)
  • 200 000 m² supplémentaires d’équipements dédiés aux services, aux commerces, aux loisirs et à l’hôtellerie
  • 35 000 emplois en plus
  • Un hall de gare doublé et réorganisé pour 2 fois plus de voyageurs